Interview avec Monsieur Oumar Dia, Président du club de football Jam Welli de Nguidjilone

La rubrique Interview revient avec un nouvel invité, Monsieur Oumar Dia, Président du club de Football Jam Welli de Nguidjilone. Dans cette interview, Monsieur Dia revient sur sa carrière dans l’équipe  locale de Nguidjilone, son amour du Football, le club Jam Welli qui selon lui appartient à tous les Nguidjilonois, le talents des jeunes footballeurs, les problèmes du club, bref le Président de Jam Welli de Nguidjilone dit tout….

INTERVIEW

1)Monsieur Oumar Dia, vous êtes le Président de l’école de football Jam Welli basée à Nguidjilone, faites-nous une brève présentation de votre personne ?

Oumar Dia : avant tout permettez-moi de vous remercier de m’avoir donné cette opportunité. Il n’est pas facile de parler de soi-même, bref je m’appelle Oumar Dia je suis né à Nguidjilone, j’ai joué dans l’équipe nationale locale de Nguidjilone et je suis le Président de l’ASC Jam Welli de Nguidjilone.

2)Jam Welli est une école de football reconnue par la fédération sénégalaise de football, comment vous êtes parvenus à mettre en place cette école ?

Oumar Dia : mon amour pour le sport et plus particulièrement le football m’a  inspiré  avec le concours de Monsieur Sileye Diop actuel président de l’ADVN Section Nguidjilone, de Monsieur Demba Sall plus connu sous le nom de Bouka Bayel aussi sans oublier Monsieur Moutard Ndiaye ensemble nous avons mis en place l’école de football nommée Jam Wélli de Nguidjilone (mais pas jam welli de oumar dia). Nous sommes affiliés à la fédération sénégalaise de Football depuis Juillet 2011 et nous somme devenu un club qui participe régulièrement au championnat national du Sénégal

3)Jam Welli vient du dialecte Puular qui signifie « la paix et la joie », qu’est-ce qui justifie cette nomination et quel est le statut de votre école de football (Privée ou publique) ?

Oumar Dia : j’ai vécu la joie sport au sein de Nguidjilone où même j’ai été acteur avec l’équipe nationale locale. Pour nous les dirigeants du club la dénomination  « Jam Welli » devient une nécessité surtout quand on sait que « jam » signifie la paix et c’est avec la paix qu’on peut aspirer à un développement durable et « Welli » qui signifie la joie on sait que jouer au  football c’est avant tout se donner du plaisir. Donc vous dire simplement Jam Welli est la propriété de tout individu soucieux du développement par le sport à Nguidjilone.

4)Avec Jam Welli, vous parvenez aussi à détecter des jeunes talents, est-ce que le recrutement des jeunes se fait seulement à Nguidjilone ?

Oumar Dia : Oui nous recrutons souvent à Nguidjilone mais aussi nous faisons appel à d’autres talents de l’extérieur. S’agissant du recrutement proprement dit des jeunes l’opportunité est laissé à Monsieur Bocar Mané qui fait un travail remarquable

5)Selon les informations, vous participez à des tournois de montées en National (la troisième division du football local), est-ce que les résultats sont satisfaisants ?

Oumar Dia : je peux vous dire la vérité, nous possédons des joueurs très talentueux  machallah courtisés même par les autres clubs de la région mais malheureusement  les résultats ne suivent pas.

6)Monsieur Dia, une école de football rime avec les infrastructures de qualités et beaucoup de moyens, est-ce que Jam Welli est à l’abri des problèmes financiers et sportifs ?

Oumar Dia : notre seul et récurant problème reste les infrastructures et les moyens financiers et tout le monde sait que  pour rivaliser avec des clubs nantis on a besoin le concours de tous les fils du Dandé Mayo. Donc nous lançons un appel aux bonnes volontés de venir souvenir le sport à Nguidjilone.

7)le football est le sport roi au Sénégal, qu’est-ce que Jam Welli compte faire pour faire partie des grands clubs du championnat sénégalais ?

Oumar Dia : si j’utilise un peu la géométrie et que  je dessine le championnat sénégalais comme une Pyramide, je dirai que  le club Jam Welli est au bas de la pyramide. Donc avec les moyens, nous pouvons rivaliser avec les grosses cylindrées du football Sénégalais. C’est avec l’implication de tous les fils de Nguidjilone  que le club parviendra à jouer les premiers rôles.

8)Monsieur Dia, vous avez fait les beaux jours de l’équipe nationale locale de Nguidjilone, comment vous voyez le sport à Nguidjilone en général ?

Oumar Dia : le football à Nguidjilone a de beaux jours devant lui. Mon seul souhait et d’ailleurs c’est mon combat de tous les jours qu’on ait des joueurs qui signent en professionnels.

11988678_169287426738355_7700031582087380007_n

9)Vous êtes jeune et vous contribuez au développement du sport à Nguidjilone, quels conseils donnerez-vous aux nombreux jeunes qui veulent devenir de grands footballeurs notamment les jeunes talents de la région de Matam ?

Oumar Dia : je dirais seulement à mes protégés et à tous autres footballeurs que sans la discipline, le respect des dirigeants et de l’adversaire mais aussi et surtout la régularité qu’on pourra réussir. Je dirai à la jeunesse de Nguidjilone de se réunir devant l’essentiel et toujours œuvrer pour le développement de notre cher Nguidjilone que nous aimons tous.

10) Quel est votre dernier mot ?

Oumar Dia : Monsieur Guisse  je tiens à vous remercier au nom de tous les dirigeants du club et à mon nom personnel pour votre disponibilité et du travail remarquable  que vous faites pour montrer une bonne image de Nguidjilone. J’appelle tout le monde à s’unir autour de l’essentiel c’est à dire le développement de notre sport  roi et de notre club Jam Welli.

Réalisée par Yéro GUISSE

Blogueur, Activiste et Journaliste-Citoyen

Partagez sur !

juillet 27, 2016

Étiquettes : , , , , ,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *