Retour sur la situation hydraulique à Nguidjilone (Document)

Retour sur la situation hydraulique à Nguidjilone (Document)

Le forage est construit en 1991 par l’Etat et composait d’un château d’une capacité de 30m3 et un réseau d’adduction a été renforcé par la construction supplémentaire en 2004 d’un autre château de 100m3 et d’extension du réseau sur financement de l’Etat, l’extension du réseau de 8 km sur financement de l’ADVN pour une somme de 22 millions de francs. La pompe du forage a été renouvelée en 2006 par le comité de gestion pour un montant de 5 200 000 F. Le forage qui polarise les villages de Nguidjilone, Aly Oury et Kédélé comprend 01 conducteur, 01 surveillant, 09 releveurs – collecteurs, 09 gérants BFP rémunérés. Le forage électrifié en 2005 englobe 373 abonnés particuliers hormis les abonnements sociaux gratuits (école, mosquée, dispensaire, cimetière, etc.) Quand aux performances l’abonnement est conditionné par la mise en place d’un compteur depuis 2005 dont le m3 est vendu à 200 F, la disponibilité permanente en eau potable, la réalisation d’un bénéfice cumulé de 8 624 000 F pour la période Mai 2005 à Décembre 2008, le fonctionnement régulier du comité de gestion, la régularité des entretiens et maintenances du forage et du réseau. Malgré ces avancées, le forage requiert la réhabilitation du réseau principal de diamètre 90mm en diamètre 120 mm afin d’accroître sa capacité d’alimentation, de construction et d’équipement de locaux de travail, d’extension du réseau d’adduction à l’intérieur de Aly Oury et Kédélé, de modernisation des outils de gestion (établissement de factures, modalités de recouvrement, comptabilité, informatisation etc…), la formation du personnel et des membres du comité de gestion.  

Source: Colloque de l’ADVN de 2009

Partagez sur :
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *